CHIRURGIE COLORECTALE

doctor

Bienvenue au département Chirurgie colorectale du Centre Médical Brunswick.

Ce département se spécialise dans la gestion du cancer du côlon, du cancer du rectum, de la maladie intestinale inflammatoire et des troubles bénins du côlon, du rectum et de l’anus.

Dans la plupart des cas, vous aurez besoin d’une référence pour voir l’un de nos chirurgiens colorectaux. Votre médecin de famille ou un autre spécialiste évaluera votre état de santé afin de déterminer si vous devez consulter un chirurgien colorectal. Une fois que vous aurez été référé, vous n’aurez qu’à appeler à la clinique pour prendre rendez-vous. Veuillez apporter votre référence avec vous au rendez-vous.

Les troubles énumérés ci-dessous vous donneront une idée des soins fournis. Cette liste n’est pas exhaustive.

Pour obtenir d’autres renseignements, communiquez directement avec le département.

 

CANCER ANAL
Le cancer anal se développe à l’extrémité de l’appareil digestif. Il peut impliquer la partie inférieure du rectum, le canal anal ou la peau péri-anale.

OCCLUSION INTESTINALE
Une occlusion intestinale est un blocage de l’intestin. Elle peut se développer dans le petit ou le gros intestin et est attribuable à de nombreuses causes. Aux États-Unis, les causes les plus courantes de l’occlusion du gros intestin sont le cancer colorectal et le rétrécissement du côlon à la suite d’une constriction après une diverticulose. Elle peut également survenir en raison d’un volvulus (torsion de l’intestin) ou d’une maladie intestinale inflammatoire

CANCER DU CÔLON
Le cancer du côlon commence souvent par l’apparition de cellules ou de petits polypes adénomateux dans le gros intestin. Le gros intestin, appelé aussi le côlon, la dernière partie du tube digestif, suit le petit intestin. La plupart des polypes sont bénins ou précancéreux, mais s’ils ne sont pas dépistés, certains peuvent éventuellement devenir cancéreux. Le cancer du côlon peut souvent être évité, grâce à des tests de dépistage réguliers, y compris la coloscopie, et des changements de régime alimentaire et de mode de vie.

POLYPES DU CÔLON
Les polypes du côlon résultent d’une anomalie génétique dans la paroi du gros intestin. Il existe plusieurs types de polypes, allant de bénins à précancéreux. Certains polypes peuvent se transformer en cancer s’ils ne sont pas retirés, d’où l’importance d’une évaluation appropriée par un médecin spécialisé.

MALADIE DE CROHN
La maladie de Crohn est une forme de maladie inflammatoire de l’intestin, ou une inflammation du côlon. Elle s’apparente à la colite ulcéreuse, mais peut affecter n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l’anus. L’inflammation tend à suivre des modèles spécifiques et peut affecter une zone plus que d’autres. Elle est associée à différents degrés de gravité. De nombreux patients atteints de la maladie de Crohn doivent éventuellement subir une chirurgie à un moment de leur vie ; la chirurgie est souvent faite pour traiter les complications liées à la maladie. La maladie de Crohn exige l’intervention d’un médecin spécialisé.

DIVERTICULITE
La diverticulite résulte de l’inflammation de zones faibles de la paroi du côlon. Cette inflammation se produit généralement dans le côlon sigmoïde, près de l’extrémité du gros intestin. Ces zones faibles appelées diverticules peuvent également causer des saignements, mais l’inflammation et le saignement se produisent rarement en même temps. La faiblesse est attribuable à la pression accrue dans la paroi du côlon, souvent causée par la constipation chronique ou une alimentation faible en fibres. On note la présence de diverticules chez la plupart des nord-américains de plus de 60 ans, mais tous ne développent pas d’inflammation (ou de diverticulite).

POLYPOSE ADÉNOMATEUSE FAMILIALE RECTOCOLIQUE (PAFR)
La PAFR est une anomalie génétique qui entraîne le développement de centaines de milliers de polypes dans le tractus gastro-intestinal (supérieur et inférieur). Non traités, tous ces polypes deviennent éventuellement cancéreux. Elle constitue une cause rare de cancer dans l’ensemble, atteignant seulement 1 % des patients atteints d’un cancer du côlon. Elle peut être transmise par les parents (touchant 50 % des enfants de parents touchés) ou se développer à partir d’une nouvelle mutation. Il s’agit aujourd’hui d’une affection facilement traitable.

FISSURES
Les fissures sont des déchirures de la peau sus-jacente à l’anus. Elles peuvent être extrêmement douloureuses et prennent des mois à guérir. Elles sont attribuables à l’étirement du canal anal par des selles dures ou des objets insérés dans le rectum. Elles ne parviennent pas à guérir en raison d’un accroissement de la tension dans le muscle qui ne permet pas la guérison de la peau sus-jacente

SAIGNEMENTS GASTRO-INTESTINAUX
Les saignements de l’appareil gastro-intestinal varient d’un léger trouble occasionnel à un événement portant atteinte à la vie. Toutes les formes de saignement exigent une évaluation par un médecin dûment formé, car elles peuvent représenter un trouble sous-jacent plus grave.
Un saignement gastro-intestinal est généralement réparti entre la partie supérieure (œsophage, estomac, intestin grêle) et la partie inférieure (côlon et anus) de l’appareil gastro-intestinal.

HÉMORROÏDES
Les hémorroïdes sont des structures veineuses au niveau de l’anus. Tout le monde en a et elles aident à contrôler la continence et à maintenir les selles à l’intérieur. Elles peuvent grossir, généralement après de longs épisodes d’efforts intenses, comme en cas de constipation et lors de l’accouchement. Le terme « hémorroïdes » est souvent associé de façon erronée à d’autres problèmes de la région anorectale et bien des gens inexpérimentés l’utilisent dans le cas de verrues anales, de fistules et de cancer de l’anus.

MALADIES INFLAMMATOIRES DE L’INTESTIN
Les maladies inflammatoires de l’intestin se composent de deux entités distinctes :
• Maladie de Crohn
• Colite ulcéreuse
Ces deux troubles peuvent nécessiter une intervention chirurgicale pour différentes raisons. Nos chirurgiens sont spécialisés dans ces interventions. La chirurgie est effectuée pour les complications liées à la maladie ou au manque de gestion médicale. Elle peut également être nécessaire à la suite d’effets secondaires indésirables découlant de la gestion médicale. Tous ces éléments peuvent entraîner une maladie grave d’une section de l’intestin qui nécessite l’intervention d’un spécialiste dûment formé pour la gérer efficacement.

FISTULE INTESTINALE
Les fistules sont des connexions anormales entre deux structures. Le plus souvent, elles touchent une zone du rectum ou de l’anus à la peau périanale. On parle alors de fistule anale. Sinon, elles peuvent porter sur la connexion entre deux segments du petit ou du gros intestin, qu’on retrouve généralement dans les états pathologiques comme la maladie de Crohn.

KYSTE PILONIDAL
Un kyste pilonidal est un follicule pileux infecté qui se produit à la partie supérieure des fesses. Bien que le mécanisme exact de l’apparition ne soit pas entièrement compris, une infection se produit à la base du follicule pileux à la base du dos et peut suivre des zones de la peau et produire un abcès.

POCHITE
La pochite est un trouble qui peut survenir après une chirurgie particulière pratiquée pour une colite ulcéreuse. La colite ulcéreuse est une forme de maladie intestinale inflammatoire ou inflammation du côlon. Elle s’apparente à la maladie de Crohn, mais tend à toucher uniquement le côlon. L’inflammation commence dans le rectum et s’étend vers l’extrémité de l’intestin grêle. Elle est associée à différents degrés de gravité. Bien que la plupart des patients atteints de colite ulcéreuse n’ont pas besoin de chirurgie, ils ont besoin de soins d’un médecin spécialisé et dûment formé.

RECTITE RADIQUE
La rectite radique est un trouble qui se produit après la radiation du bassin pour quelque raison que ce soit. Elle suit généralement l’utilisation de l’irradiation pelvienne en raison d’un cancer de la prostate, d’un cancer du col de l’utérus ou d’un cancer de l’anus. La muqueuse du rectum devient irritée, friable et sujette aux saignements.

CANCER RECTAL
Le cancer du rectum commence souvent par de cellules ou de petits polypes adénomateux dans le rectum, la dernière partie du gros intestin. La plupart des polypes sont bénins ou précancéreux, mais s’ils ne sont pas dépistés, certains peuvent éventuellement devenir cancéreux. Le cancer du rectum est souvent détecté par des tests de dépistage adaptés à l’âge ou à des fins d’évaluation.

PROLAPSUS RECTAL
Le prolapsus rectal suppose l’issue d’une partie du rectum par l’anus. Il peut toucher soit la pleine épaisseur de la paroi rectale ou simplement la paroi (prolapsus muqueux). On le confond souvent avec les hémorroïdes, qui sont des structures veineuses dans le canal anal. Si elles élargissent, ces structures peuvent également sortir par l’anus. Le prolapsus rectal est souvent causé par un affaiblissement des muscles du plancher pelvien et des ligaments qui soutiennent le rectum et le fixent aux os du bassin.
Bien que n’importe puisse être touché, le trouble tend à toucher les personnes plus âgées, celles qui ont subi eu une hystérectomie ou de multiples accouchements ou ceux qui souffrent de constipation chronique ou de troubles neurologiques.

FISTULE RECTOVAGINALE
Les fistules sont des connexions anormales entre deux structures. Une fistule rectovaginale est une connexion entre le rectum et le vagin. Elle est attribuable à des causes multiples, mais peut être associée à une maladie intestinale inflammatoire, à une diverticulite (surtout après une hystérectomie), à des antécédents de radiothérapie du bassin et à une chirurgie intestinale ou au cancer.

COMPLICATIONS DE STOMIE
Une stomie est une connexion de l’intestin à la peau. Elle peut toucher le petit ou le gros intestin et consiste à placer un morceau de plastique résistant aux odeurs ou un accessoire pour stomie sur l’ouverture pour recueillir les selles. Cet accessoire peut alors être vidé à la convenance de la personne. La présence d’une stomie peut prédisposer un à un certain nombre de complications, de la dégradation de la peau aux hernies, en passant par les troubles électrolytiques.

COLITE ULCÉREUSE
La colite ulcéreuse est une forme de maladie intestinale inflammatoire ou inflammation du côlon. Elle s’apparente à la maladie de Crohn, mais tend à toucher uniquement le côlon. L’inflammation commence dans le rectum et s’étend vers l’extrémité de l’intestin grêle. Elle est associée à différents degrés de gravité. Bien que la plupart des patients atteints de colite ulcéreuse n’ont pas besoin de chirurgie, ils ont besoin de soins d’un médecin spécialisé et dûment formé.

 

TESTS ET SERVICES 

Biopsie – Biopsie rectale Hyfrécation – Verrues anales (condylomes)
Cautérisation (fulguration) – Verrues anales Hyfrécation – Lésions bénignes
Cautérisation (fulguration) – Lésions bénignes Hyfrécation – Acrochordons périanaux
Cautérisation (fulguration) – Achrocondons périanaux Hyfrécation – Lésions précancéreuses
Cautérisation (fulguration) – Lésions précancéreuses Incision – Abcès périana
Drainage – Abcès périanal Incision – Abcès périanal
Examen – Anorectal Injections de Botox – Fissures anales
Examen – Anorectal avec anesthésiques Intervention – Ligature élastique
Traitement – Troubles rectaux Intervention – Sigmoïdoscopie flexible
Excision chirurgicale – Achrocondons périanaux  Excision chirurgicale des lésions bénignes et précancéreuses
Excision chirurgicale – Verrues anales (condylom

 

CONTACT
Endoscopie Brunswick
1, Avenue Holiday, Pointe-Claire, Qc, H9R 5N3

Bureau 115
T : 514-364-3636
F : 514-459-3777

 

HORAIRE 

Lundi 8h00  à 16h00
Mardi 8h00  à 16h00
Mercredi 8h00  à 16h00
Jeudi 8h00  à 16h00
Vendredi 8h00  à 16h00
Samedi Fermé
Dimanche Fermé

Appelez le 514-364-3636

Équipe